Patiemment...le raisin devient bulles de Champagne !

Le travail de la vigne

Au rythme des saisons, d'année en année les mêmes tâches, les mêmes gestes, les mêmes soins pour faire fleurir et mûrir nos raisins.

Dès janvier, le travail à la vigne reprend pour préparer la future vendange...

En savoir plus

Un rythme immuable

C'est après avoir respecté le repos hivernal de la vigne que nous reprenons les travaux de taille (ils sont préparés dans un premier temps à l'automne). La taille est l'acte qui détermine, par sa précision et sa justesse, la quantité et la qualité de la vendange. Cette tâche nous occupe jusque fin mars.

Dès février, il nous arrive de poser un peu nos sécateurs pour prendre des pinces à lier qui nous servent à attacher les brins de taille. Il faut changer quelques vieux piquets dans les vignes.

Avec le printemps la nature se réveille : la vigne pleure. Les bourgeons apparaissent (débourrement), puis les feuilles (feuillaison) et un peu plus tard des petites vrilles et bouquets qui deviendront des grappes (montre).

Nous sommes maintenant en juin et la vigne fleurit. Peu après les baies se forment, petites et vertes : c'est la nouaison.

Les grappes vont encore grossir puis prendre couleur : c'est la véraison.

Respecter la nature

La même évidence pour respecter au mieux la terre.

Chez nous, plus de désherbage chimique. Nous avons fait évoluer notre matériel agricole dans ce sens pour nous permettre de travailler "sous le rang".

Nous modérons l'utilisation de produits phyto-sanitaires et commençons, avec l'implication totale de notre fils Valentin, notre orientation biologique.

La vendange

La même délicatesse pour couper le raisin, l'acheminer sur notre pressoir, et la grande joie de le voir couler en jus.

C'est bien souvent en septembre que les premiers paniers se remplissent. La cueillette s'effectue manuellement et nous pouvons compter sur notre fidèle équipe de cueilleurs pour pratiquer un tri sélectif et rigoureux.

Au pressoir les inconditionnels du jus frais viennent le regarder couler et en profitent pour y goûter.

Les cuves se remplissent, les odeurs issues de la première fermentation nous charment déjà. Patiemment au fil des semaines nous allons suivre l'évolution de nos jus en "vins-clairs".

L'art de l'assemblage

La même impulsion pour créer des cuvées uniques.

De novembre à avril , les vins clairs, qui sont des vins tranquilles, sont attentivement dégustés plusieurs fois afin de suivre leur évolution évidente et nous permettre de nous familiariser avec eux. C'est un vrai travail de création qui débute...

En savoir plus

Un long moment en cave

Anticiper la couleur, les arômes. Pour trouver l'harmonie qui nous semblera parfaite, il faut du temps, de la réflexion, des avis.
Nous aimons nous retrouver une fois de plus en famille pour échanger, prendre des notes, décider ensemble et pérenniser ainsi ce savoir-faire reçu par ceux qui nous ont précédés.

Après l'assemblage, les différentes cuvées peuvent être mises en bouteilles (c'est le tirage). A une température cave d'environ 11°, il faudra environ deux mois pour qu'une deuxième fermentation dans les bouteilles donne naissance à nos bulles.

A l'abri de la lumière, nos Champagnes peuvent alors entamer leur maturation (2 ans et demi à 5 ou 6 ans en fonction des cuvées).

Pour accéder à notre site, vous certifiez être majeur(e) et avoir connaissance de la règlementation en vigueur dans votre pays relative à l'information sur les boissons alcoolisées diffusée sur Internet.